D’usine textile à établissement d’enseignement

Ryparken Lille Skole (littéralement « la petite école Ryparken ») est située dans une ancienne usine textile du siècle dernier à Copenhague. Pendant des années, l’école et ses occupants ont souffert de l’état de décrépitude du bâtiment. 

Jusqu’au début des années 2010, quand l’école a décidé de lancer un vaste projet de rénovation.

Celui-ci devait inclure le remplacement des anciennes verrières à simple vitrage par 85 VELUX Modular Skylights à triple vitrage fixes et 12 de ventilation.

E-book gratuit  Construire des écoles de meilleure qualité  Téléchargez cet e-book et découvrez 6 éléments de design dont les architectes  peuvent se servir pour concevoir les écoles de demain. Télécharger le e-book

Exploiter au maximum les circonstances

L’ancienne usine textile convertie en école montrait des signes prononcés de vieillissement. Le toit fuyait et la consommation d’énergie liée au chauffage du bâtiment crevait, au sens propre, le plafond. La démolition n’a jamais été une option, car elle aurait été trop coûteuse, mais de toute façon, ces bâtiments emblématiques sont classés monuments historiques. L’école a dès lors opté pour un projet de rénovation en vue de moderniser le bâtiment tout en améliorant le climat intérieur grâce à un meilleur apport de lumière naturelle, d’air frais et un meilleur contrôle de la température.

Les architectes n’ont pas tardé à regarder vers le ciel pour réaliser la vision de l’école. En effet, l’emblématique toit à redents, avec son verre sombre orienté au nord, était l’occasion idéale de faire d’une pierre deux coups.

Des températures et des niveaux de CO2 confortables tout au long de l’année

Dans un climat saisonnier comme celui du Danemark, il n’est pas évident de garantir une ambiance intérieure confortable. Un nombre insuffisant de fenêtres et autres possibilités d’aérations peut provoquer des pics de températures en été, alors qu’un manque de ventilation génère des niveaux de CO2 élevés et une mauvaise qualité de l’air intérieur tout au long de l’année. Inversement, s’il y a trop de fenêtres, les usagers du bâtiment risquent d’être frigorifiés pendant les froids mois d’hiver. À moins, bien sûr, que les fenêtres soient correctement isolées. C’est l’un des défis des architectes travaillant dans des climats marqués par les saisons : comment garantir un bon climat intérieur tout en offrant une quantité adéquate de lumière naturelle tout au long de l’année ?

Écolière à la cafétéria, illuminée grâce aux verrières et un éclairage artificiel

Un élément essentiel est d’avoir des fenêtres et verrières à double vitrage, au minimum, dotées d’une isolation thermique adéquate. Au regard des normes modernes, le simple vitrage des fenêtres existantes dans Ryparken Lille Skole constituait un véritable pont thermique, laissant la chaleur s’échapper par le toit. Toutefois, grâce aux propriétés thermiques très efficaces des VELUX Modular Skylights à triple vitrage, il est désormais possible de laisser pénétrer une abondante lumière naturelle en hiver sans faire chuter les températures et exploser la facture de chauffage.

De l’air frais par le toit

L’isolation n’est qu’une partie de l’équation. Afin de maintenir de bons niveaux de CO2 et des températures estivales agréables, il faut aussi bénéficier d’air frais, en particulier dans un bâtiment comme Ryparken Lille Skole où les fenêtres en façade sont relativement peu nombreuses. Afin d’assurer une aération efficace des classes, un des objectifs principaux du projet était de créer de grandes zones ventilées.

Les VELUX Modular Skylights constituent une solution d’aération optimale ; le projet comportant 12 modules de ventilation. Elles permettent une bonne ventilation tout en améliorant le confort, la santé, le bien-être et les performances des élèves.

Écoliers jouant dans un gymnase illuminé grâce à une verrière de toit

En réalité, sur la totalité des VELUX Modular Skylights, il est possible que l’installation comporte jusqu’à 50 % de modules ventilés. Une fois fermés, tous les modules ont un aspect identique, ce qui ne gêne donc aucunement le design de l’ensemble.

De plus, les modules ventilés peuvent être réglés pour fonctionner automatiquement. Ces modules ventilés automatiques sont particulièrement avantageux dans une école comme Ryparken Lille Skole où les cours et pauses ont lieu à intervalles fixes. Cela signifie qu’un horaire de ventilation peut être mis en place. Les modules ventilés fonctionnent alors de concert avec des capteurs de CO2, s’ouvrant automatiquement pendant les pauses si de l’air frais est nécessaire.

Les modules ventilés automatiques garantissent aussi un climat intérieur plus sain, avec moins de CO2, moins de particules dans l’air et un meilleur refroidissement naturel pendant les journées chaudes d’été.

« Nous sommes extrêmement satisfaits du résultat. L’école est devenue un lieu de travail de bien meilleure qualité, avec un meilleur environnement pour tout le monde », explique Mette Lisbjerg Jensen, directrice de la Ryparken Lille Skole.

Un air intérieur de mauvaise qualité a un impact sur les résultats des écoliers

Des études montrent qu’une mauvaise qualité de l’air intérieur fait baisser les résultats scolaires des enfants, alors qu’un air de bonne qualité améliore les performances en classe.

« Notre superbe école avait besoin d’attention, non seulement pour garantir la longévité du bâtiment, mais aussi veiller à ce que l’établissement soit un lieu agréable pour les enfants et les employés. »

Mette Lisbjerg Jensen, directrice