Conception d’école: 6 éléments essentiels

Avez-vous déjà songé au fait que 64 millions d’enfants européens passent plus de temps à l’école que nulle part ailleurs, abstraction faite de leur foyer ? 

Ils se rendent environ 200 jours par an à l’école et 70% de ce temps est passé dans les salles de classe1. Il est donc essentiel d’y favoriser un environnement d’apprentissage optimal. Comment ?

Cette question est sans doute plus importante que jamais étant donné que la construction et la rénovation d’écoles s’apprêtent à connaître un boom sans précédent depuis les années 1970, en Europe et au Royaume-Uni. Tant pour les architectes que pour les éducateurs, il s’agit là d’une formidable opportunité de repenser l’établissement scolaire et la manière dont l’environnement physique peut être façonné pour avoir un impact positif sur l’apprentissage.

E-book gratuit  Construire des écoles de meilleure qualité  Téléchargez cet e-book et découvrez 6 éléments de design dont les architectes  peuvent se servir pour concevoir les écoles de demain. Télécharger le e-book

Une étude novatrice

Une récente étude, menée à l’université de Salford au Royaume-Uni par le professeur Peter Barrett et son équipe d’experts en conception d’écoles, a clairement montré que des écoles primaires bien conçues peuvent stimuler considérablement les performances scolaires des enfants en lecture, écriture et mathématiques.

Selon la conclusion de leur étude novatrice, le projet HEAD (Holistic Evidence and Design)², les différences dans l’organisation physique des classes sont à l’origine de 16 % de la variation, sur une année, des progrès d’apprentissage des 3 766 élèves ayant participé à l’étude. Autrement dit, plus la salle de classe est bien conçue, meilleurs sont les résultats scolaires des enfants.

Les éléments essentiels

Les conclusions de l’étude HEAD révèlent que certains éléments sont indissociables de l’amélioration des capacités d’apprentissage dans les salles de classe.

C’est la première fois qu’on démontre clairement, en situations réelles, l’effet sur les usagers de la conception générale de l’espace physique d’apprentissage. Si certains aspects spécifiques, tels que la qualité de l’air, ont déjà été étudiés dans le passé, l’impact de leur combinaison sur des personnes bien réelles n’était jusqu’ici fondé que sur l’intuition et des souhaits irréalisables.

Pendant trois ans, les chercheurs du projet HEAD ont réalisé des enquêtes détaillées au sein de 153 classes dans 27 écoles différentes et ont rassemblé les statistiques concernant les résultats des enfants étudiant dans ces locaux.

L’importance des facteurs sensoriels

L’étude a examiné un large éventail de facteurs sensoriels et utilisé une modélisation statistique multiniveau pour isoler les effets de la conception de la classe des autres facteurs tels que les élèves eux-mêmes et leurs professeurs.

« Étonnamment, les facteurs communs à toute l’école (p. ex. la taille, les voies d’accès, les installations spécialisées, les installations de récréation) sont loin d’être aussi importants que la conception des classes individuelles. La conclusion est avant tout que chaque classe doit être bien conçue. », ont noté les chercheurs dans leur rapport.

Dans notre e-book, vous trouverez des directives pratiques concernant la manière de mettre en œuvre les résultats du projet HEAD dans votre prochain projet d’établissement d’enseignement.

En lisant ces directives, pourquoi ne pas envisager une éventuelle application de ces principes de conception (pour un apprentissage optimal) à d’autres types de bâtiments afin de créer de meilleurs établissements de soins, lieux de travail et espaces de vie…

Sources

  1. Rapport final SINPHONIE : https://ec.europa.eu/health/home_fr 
  2. Clever Classrooms – résumé sommaire du projet HEAD : https://docs.wixstatic.com/ugd/902e4a_6aa724a74ba04b46b716e528b92ad7fc.pdf